BRIE-COMTE-ROBERT DU MOYEN-ÂGE AU NOUVEL ÂGE

Son univers patrimonial

2

Logo-Son-77.png
Logo-Son-77.png
Logo-Son-77.png
Logo-Son-77.png
Logo-Son-77.png

:Interviews inédits

 

1. Le Château


© Martin Argyroglo Le château fut construit au XIIème siècle par Robert Ier de Dreux. Ses ruines furent acquises par la ville en 1923 et classées en 1925. Depuis 1982, elles sont mises en valeur par l’association des Amis du Vieux Château. Le château fait l'objet d'une reconstruction progressive et accueille des chantiers archéologiques. Deux équipements ont été réalisés dans son enceinte. Le Centre d’Interprétation du Patrimoine, commande publique de la commune en 2006 (architectes : Semon, Rapaport et Associés), met en valeur les mobiliers extraits des fouilles archéologiques faites sur site. Un laboratoire archéologique a ensuite été construit en 2013 suite à une commande de la ville aux architectes Semon et Vatin. Ces deux bâtiments té moignent de l’évolution des constructions, et de la possible insertion de réalisations contemporaines dans un patrimoine médiéval.





Interview de Martine Piechaczyk
Association Les amis du Vieux Château de Brie-Comte-Robert
Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien © Les CAUE d'Île-de-France 

10. La maison de santé


© Martin Argyroglo Construit en 1998 par l’agence Sémon Rapaport, ce bâtiment en RDC simple vêtu de cuivre accueillait une ancienne trésorerie du 77. Sa fermeture en 2017 suscita des convoitises chez les promoteurs. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l’AVAP et l’opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir équipement en tant que tel et sa reconversion en maison de santé. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l'AVAP et l'opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir en tant que tel et sa reconversion en maison de santé.





 
Interview de Isabelle Rivière
Urbaniste
Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien © Les CAUE d'Île-de-France 

9. L’Hôtel de Ville


© Martin Argyroglo Ancienne maison bourgeoise reconvertie en équipement public début XXème, ce bâti s’étend dès les années 50. En 2016, le projet de rénovation mené par les architectes Sémon et Vatin, a pour objectif d’affi rmer sa présence et de profi ter de sa mise en conformité pour réorganiser les services. L’extension rue de Verdun est traitée en béton matricé. Son volume intègre des décrochements là où il se lie à l’ancien, ses ouvertures sont verticales pour répondre aux existantes. L’extension sur parc est réalisée en ossature bois habillée d’acier Corten, choisi pour ses nuances riches et son évolution dans le temps. Cette extension s'ouvre sur le parc : la population peut maintenant le traverser pour accéder à l’Hôtel de Ville. La restructuration des services permet de les orienter face au jardin avec une lumière qui se répand généreusement dans les espaces. Ce patrimoine continue d’évoluer avec le temps, sans faire table rase du passé.





 
Interview de Jean-Claude Semon
Architecte
Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien © Les CAUE d'Île-de-France 
 

10. La maison de santé


© Martin Argyroglo Construit en 1998 par l’agence Sémon Rapaport, ce bâtiment en RDC simple vêtu de cuivre accueillait une ancienne trésorerie du 77. Sa fermeture en 2017 suscita des convoitises chez les promoteurs. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l’AVAP et l’opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir équipement en tant que tel et sa reconversion en maison de santé. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l'AVAP et l'opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir en tant que tel et sa reconversion en maison de santé.





Interview de Sophie Vatin
Architecte
Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien © Les CAUE d'Île-de-France 
 

10. La maison de santé


© Martin Argyroglo Construit en 1998 par l’agence Sémon Rapaport, ce bâtiment en RDC simple vêtu de cuivre accueillait une ancienne trésorerie du 77. Sa fermeture en 2017 suscita des convoitises chez les promoteurs. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l’AVAP et l’opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir équipement en tant que tel et sa reconversion en maison de santé. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l'AVAP et l'opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir en tant que tel et sa reconversion en maison de santé.





 

A. Le Safran

Panneaux du concours d'architecture
panneau 1 Concours Safran.jpeg
panneau 2 Concours safran.jpeg
 

9. L’Hôtel de Ville


© Martin Argyroglo Ancienne maison bourgeoise reconvertie en équipement public début XXème, ce bâti s’étend dès les années 50. En 2016, le projet de rénovation mené par les architectes Sémon et Vatin, a pour objectif d’affi rmer sa présence et de profi ter de sa mise en conformité pour réorganiser les services. L’extension rue de Verdun est traitée en béton matricé. Son volume intègre des décrochements là où il se lie à l’ancien, ses ouvertures sont verticales pour répondre aux existantes. L’extension sur parc est réalisée en ossature bois habillée d’acier Corten, choisi pour ses nuances riches et son évolution dans le temps. Cette extension s'ouvre sur le parc : la population peut maintenant le traverser pour accéder à l’Hôtel de Ville. La restructuration des services permet de les orienter face au jardin avec une lumière qui se répand généreusement dans les espaces. Ce patrimoine continue d’évoluer avec le temps, sans faire table rase du passé.





 

10. La maison de santé


© Martin Argyroglo Construit en 1998 par l’agence Sémon Rapaport, ce bâtiment en RDC simple vêtu de cuivre accueillait une ancienne trésorerie du 77. Sa fermeture en 2017 suscita des convoitises chez les promoteurs. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l’AVAP et l’opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir équipement en tant que tel et sa reconversion en maison de santé. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l'AVAP et l'opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir en tant que tel et sa reconversion en maison de santé.





La poissonnière du marché de Brie-Comte-Robert
Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien © Les CAUE d'Île-de-France 

B. Perspective sur le château

 
 

9. L’Hôtel de Ville


© Martin Argyroglo Ancienne maison bourgeoise reconvertie en équipement public début XXème, ce bâti s’étend dès les années 50. En 2016, le projet de rénovation mené par les architectes Sémon et Vatin, a pour objectif d’affi rmer sa présence et de profi ter de sa mise en conformité pour réorganiser les services. L’extension rue de Verdun est traitée en béton matricé. Son volume intègre des décrochements là où il se lie à l’ancien, ses ouvertures sont verticales pour répondre aux existantes. L’extension sur parc est réalisée en ossature bois habillée d’acier Corten, choisi pour ses nuances riches et son évolution dans le temps. Cette extension s'ouvre sur le parc : la population peut maintenant le traverser pour accéder à l’Hôtel de Ville. La restructuration des services permet de les orienter face au jardin avec une lumière qui se répand généreusement dans les espaces. Ce patrimoine continue d’évoluer avec le temps, sans faire table rase du passé.





9. L’Hôtel de Ville


© Martin Argyroglo Ancienne maison bourgeoise reconvertie en équipement public début XXème, ce bâti s’étend dès les années 50. En 2016, le projet de rénovation mené par les architectes Sémon et Vatin, a pour objectif d’affi rmer sa présence et de profi ter de sa mise en conformité pour réorganiser les services. L’extension rue de Verdun est traitée en béton matricé. Son volume intègre des décrochements là où il se lie à l’ancien, ses ouvertures sont verticales pour répondre aux existantes. L’extension sur parc est réalisée en ossature bois habillée d’acier Corten, choisi pour ses nuances riches et son évolution dans le temps. Cette extension s'ouvre sur le parc : la population peut maintenant le traverser pour accéder à l’Hôtel de Ville. La restructuration des services permet de les orienter face au jardin avec une lumière qui se répand généreusement dans les espaces. Ce patrimoine continue d’évoluer avec le temps, sans faire table rase du passé.





 

10. La maison de santé


© Martin Argyroglo Construit en 1998 par l’agence Sémon Rapaport, ce bâtiment en RDC simple vêtu de cuivre accueillait une ancienne trésorerie du 77. Sa fermeture en 2017 suscita des convoitises chez les promoteurs. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l’AVAP et l’opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir équipement en tant que tel et sa reconversion en maison de santé. Son inscription en tant que bâtiment remarquable à l'AVAP et l'opposition des services d'urbanisme de la ville permirent de le maintenir en tant que tel et sa reconversion en maison de santé.





 

Photographies originales, Martin Argyroglo 
Conception sonore, Fanny Rahmouni 
Images, CAUE-IDF, Archipel francilien, 2020 © Martin Argyroglo