Enghien-les-Bains

Une ville nouvelle, cent-cinquante ans après

Septième point d'étape : immeuble Art Déco

Le mouvement Art Déco se diffuse des arts décoratifs à l’architecture très rapidement dans l’entre-deux-guerres, sous l’impulsion d’Henri Sauvage, entre autres. À Enghien, pour une clientèle parisienne, Moreels s’adapte et s’empare du registre décoratif Art Déco. Le bâtiment au 26 boulevard d’Ormesson illustre la démarche de Moreels qui décline les matériaux qu’il connaît selon un nouveau registre.

 

Les galeries hautes deviennent des balcons lucarnes majestueux, tous les motifs de la façade sont géométrisés en particulier les calepinages de briques silico-calcaires, la forme des percements est chanfreinée (au dernier niveau), une frise et quelques décors fl oraux couronnent le bâtiment.

Contenus exclusifs : Angle de la rue de l'Église et du Boulevard d'Ormesson

Continuer le voyage !

Pour continuer le voyage, ou pour retourner à l'étape précédente, veuillez cliquer sur l'un des boutons ci-dessous.

 

Vous pouvez également sélectionner l'épingle de votre choix dans la carte ci-dessous, pour accéder à n'importe quelle étape du voyage.

Logo-son-94.png
Logo-son-94.png
Logo-Son-75_blanc.png

Photographies originales, Martin Argyroglo 
Conception sonore, Fanny Rahmouni 
Images, CAUE-IDF, Archipel francilien, 2020 © Martin Argyroglo