Enghien-les-Bains

Une ville nouvelle, cent-cinquante ans après

Troisième point d'étape : deux immeubles, deux utilisations de pierres meulières

Les deux immeubles de part et d’autre de la rue illustrent deux utilisations de la pierre meulière. Dans la suite de la rue, d’autres mises en œuvre pourront être observées. La pierre meulière pouvait accepter de nombreuses mises en œuvre suivant sa qualité, ses dimensions et selon le savoir-faire des maçons.

L’immeuble du numéro 46 (architecte Moreels) se caractérise par des loggias ou galeries aux deux derniers niveaux. Ce dispositif est fréquent dans les immeubles de la période, c’est une déclinaison des attributs de la maison de villégiature qui prévoyait un étage d’observation ouvert sur le paysage : la nature ou la mer.

Interview exclusive de Sophie Cueille - partie 2

Sophie Cueille, Service de l'inventaire général du patrimoine culturel de l'Île-de-France

Un podcast inédit réalisé par Fanny Rahmouni pour #Archipel francilien

© Les CAUE d'Île-de-France

00:00 / 05:24

Contenu exclusif : lien cliquable

Veuillez cliquer sur le lien surligné pour accéder aux contenus exclusifs.

 

L'immeuble du 46 rue Felix Faure, le Castel de l'Espérance
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel

Continuer le voyage !

Pour continuer le voyage, ou pour retourner à l'étape précédente, veuillez cliquer sur l'un des boutons ci-dessous.

 

Vous pouvez également sélectionner l'épingle de votre choix dans la carte ci-dessous, pour accéder à n'importe quelle étape du voyage.

Logo-son-94.png
Logo-son-94.png
Logo-Son-75_blanc.png

Photographies originales, Martin Argyroglo 
Conception sonore, Fanny Rahmouni 
Images, CAUE-IDF, Archipel francilien, 2020 © Martin Argyroglo